Il y a les départs plongés de crawl, de brasse, de papillon et le départ dans l'eau du dos. Pour les départ plongés, c'est le départ accroché, de l'anglais « grab start », qui est uniformément appliqué parce qu'il permet une mise en action très rapide. Il est également utilisé par les nageurs dans le cadre des relais alors qu'ils pourraient avoir intérêt à utiliser un départ avec élan pour les départs lancés des prises de relais.

La meilleure façon de faire un bon départ c'est de s'y être bien préparé.

  • Arriver précipitamment sur la plage de départ n'est pas la meilleure des façons de faire.
  • Il faut avoir prévu tous les incidents, un bonnet et des lunettes réglées de rechange, dans le cas où il y aurait un problème.
  • Il faut avoir fait quelques départs à l'échauffement pour s'assurer de son inclinaison, de son grip », de sa hauteur, de sa stabilité.
  • Suivant les cas, on peut l'essuyer si c'est nécessaire avant le départ.
  • En dos, il faut avoir essayé la barre de départ ainsi que l'appui au mur.

Le Grab Start

La position : Deux variantes sont possible, Les pieds parallèles ou décalés.

  • Les deux pieds parallèles sont accrochés sur l'avant du plot :
    • ni trop serrés, ni trop écartés, les pieds doivent être dans le prolongement du bassin pour une bonne stabilité du corps ;
    • les mains s'accrochent solidement au plot entre les pieds
    • la tête se place entre les bras qui sont légèrement fléchis ;
    • les jambes sont égaiement légèrement fléchies ;
    • le centre de gravité du corps se place sur l'avant du plot et de la plante des pieds sans cependant être sur les doigts de pied ou sur les talons ;
    • le nageur se met en tension musculaire, notamment au niveau des bras, pour être prêt à réagir au moindre signal.
  • Les pieds décalés. le pied fort accroché sur l'avant du plot, le deuxième sur l'arrière :
    • les bras tendus sont accrochés à l'avant du plot
    • le nageur, la tête entre les bras, rejette son corps sur le pied arrière.

Réaction et détente

Au signal du départ et dans le cas d'un départ pieds parallèles, le nageur :

  • se tire sur ses bras pour basculer son corps sur l'avant ;
  • puis, il se pousse du plot avec ses mains, en relevant la tête, pour accentuer la bascule du corps et la flexion des genoux, pour pousser sur ses jambes ;
  • la poussée des jambes lui permet de lancer les bras vers l'avant ;
  • le nageur est en extension, tête dans l'axe. bras orientés vers l'eau, sur le temps fort de la poussée au plot vers l'avant et vers le haut ;
  • dès qu'il quitte le plot, la tête se replace entre les bras pour changer l'orientation de la trajectoire du départ ;
  • de l'angle de la poussée au plot et de la position des bras et de la tête, qui se replace entre eux, dépendra la trajectoire du corps dans l'air et l'angle d'entrée dans l'eau ;
  • l'angle d'entrée dans l'eau est adapté spécifiquement à chacune des nages.

Dans le cas d'un départ pieds décalés, le nageur :

  • se tire fortement avec ses bras vers l'avant, tout en redressant sa tête et en se poussant de son pied arrière ;
  • il se pousse ensuite du plot avec son pied avant qui est bien accroché ;
  • ce départ est plus facile à assimiler pour les nageurs débutants ;
  • la réaction est meilleure mais la stabilité du départ n'est pas vraiment évidente puisque l'essentiel de la poussée du plot se fait sur le pied avant ;
  • ce départ est plus adapté au crawl, car il est plus difficile au nageur de jouer sur l'angle de départ pour une coulée plus profonde.

Départ avec pieds décalés

Trajectoire dans l'air

La trajectoire du corps dans l'air se compose de deux phases, l'une ascendante et l'autre descendante. C'est la tête qui guide la trajectoire du corps dans l'air.

  • La tête, en se redressant sur la traction des bras, puis en se plaçant dans l'axe du corps sur la poussée du plot, influence !a trajectoire ascendante.
  • La tête, en se replaçant entre les bras après avoir quitté le plot, menton contre la poitrine, elle permet le changement d'orientation et la phase descendante.
  • L'ensemble du corps jusqu'aux doigts de pied suit la trajectoire de la tête.
  • Le corps se réaligne sur le positionnement des bras qui vont guider l'entrée dans l'eau dans la phase descendante.
  • Les mains, positionnées l'une sur l'autre, entreront dans l'eau en taisant un trou par lequel l'ensemble du corps doit passer.
  • La forme de la trajectoire sera plus ou moins haute et inclinée suivant la technique de nage.
  • Plus haute et plus inclinée en brasse qu'en papillon et en papillon qu'en crawl.

L'entrée dans l'eau

Le nageur passe tout entier dans le trou d'eau fait par les mains. Il profite de l'alignement du corps et de l'angle d'attaque de l'eau :

  • pour avoir une grande vitesse de déplacement ;
  • pour réduire au maximum les turbulences liées à l'entrée dans l'eau.

L'angle d'entrée du crawl qui reste important est cependant moins important que celui du papillon qui l'est moins que celui de la brasse.

La trajectoire de la coulée

C'est le redressement de la tête, des mains et des bras qui va changer ta trajectoire de la coulée.

  • Un redressement, plus ou moins rapide, influence la forme et la profondeur de la coulée en l'adaptant à la spécificité de chaque nage.
  • C'est l'angle d'entrée dans l'eau, associé au redressement de la tête et des bras, qui détermine la profondeur et la forme de la trajectoire de la coulée.

Les phase du départ

Coulée papillon

Départ en dos

La position : Le nageur dans l'eau, accroché aux étriers de départ, place ses pieds :

  • dans une position stable, à l'écartement des hanches
  • sur un même plan ou légèrement décalés suivant « le grip » du mur.

Au commandement du starter :

  • le nageur tire sur ses bras pour se dégager de l'eau, tête rentrée, bras et jambes fléchis ;
  • la position de son bassin, plus ou moins hors de l'eau et écartée des talons, est dépendante de l'appui qu'il a au mur pour une bonne poussée :
    • si le mur est glissant, il vaut mieux ramener le bassin vers les fesses et ne pas trop se dégager de l'eau pour ne pas glisser,
    • si l'appui au mur est « solide », on peut prendre le risque de se dégager de l'eau en écartant un peu plus le bassin des talons.

Au signal du départ :

  • le nageur pousse d'abord sur ses jambes ;
  • il lance ensuite ses bras vers le haut, légèrement sur les côtés, en redressant sa tête pour faciliter la poussée ;
  • sur la fin de poussée, le corps qui quitte le mur en extension, va décrire un arc de cercle à la suite de l'extension de la tête sur l'arrière.

La trajectoire dans l'air

C'est la tête qui, en se plaçant en complète extension amère :

  • va changer la direction de la trajectoire dans l'air ;
  • pour permettre au corps, cambré comme un arc de cercle des mains aux doigts de pied, de revenir entrer dans l'eau par les mains ;
  • les mains, l'une sur l'autre, entrent dans l'eau alors que les pieds en sortent ;
  • tout le reste du corps suivra les mains pour entrer dans l'eau à leur suite par le trou d'eau qu'elles y ont fait.

L'entrée et la trajectoire dans l'eau

  • L'entrée dans l'eau se fait bras et tête en extension arrière, les [nains l'une sur l'autre, pour une bonne position hydrodynamique.
  • La tête, les mains et les bras vont se redresser quand la profondeur souhaitée sera atteinte pour donner une Orientation parallèle à la surface de l'eau pour le reste de la coulée.
  • La profondeur est dépendante de la longueur de la coulée envisagée qui est dépendante elle-même de la puissance et de l'efficacité des jambes pour maintenir une vitesse supérieure à la vitesse de nage.
  • Le corps reste légèrement incliné dans la coulée, la tête entre les bras est un peu redressée, menton vers la poitrine, pour permettre aux jambes de donner toute leur puissance.

Phases du départ en dos

Départ lancé " Relais"

Si le premier nageur d'un relais peut utiliser le "grab start", les suivants devraient quant à eux prendre leur élan puisqu'ils peuvent se mettre en mouvement avant l'arrivée de leur équipier. Il faut seulement, pour que la prise soit bonne, que les doigts de pied soient encore au contact du plot quand le nageur qui arrive touche la plaque ou le mur.

Le nageur qui prend le relais peut, à l'aide d'un moulinet de bras, prendre plus d'élan pour une meilleure poussée sur le plot qui va lui permettre une plus grande vitesse de départ et une plus grande inertie à l'entrée dans l'eau. Ce moulinet de bras mis à part, le reste du départ est similaire à celui du « grab start ».

Le nageur qui prend le relais peut prendre son élan avec ce moulinet de bras au moment où le bras du nageur qui arrive sort de l'eau pour toucher le mur. Un entraînement est nécessaire pour affiner les automatismes entre les nageurs et pour faire en sorte que les prises de relais soient excellentes sans être « volées ». On peut gagner ou perdre des titres ou des médailles seulement sur les prises de relais.

Types du départ

 

Réglement FINA pour les départs

SW 4.1

Pour les courses de Nage Libre, de Brasse, de Papillon et de Quatre Nages Individuel, le départ doit s'effectuer par un plongeon. Au long coup de sifflet (article SW 2.1.5) du juge-arbitre, les nageurs doivent monter sur le plot de départ et y rester. A la commande "Take your marks" ("à vos marques" en français) du starter, ils doivent immédiatement prendre une position de départ avec au moins un pied à l'avant des plots de départ. La position des mains est indifférente. Lorsque tous les nageurs sont immobiles, le starter doit donner le signal de départ.

SW 4.2

Le départ en Dos et dans les courses de Relais 4 Nages se fait dans l'eau. Au premier long coup de sifflet du juge -arbitre (article SW 2.1.5), les nageurs doivent immédiatement entrer dans l'eau. Au deuxième long coup de sifflet, les nageurs doivent retourner sa ns délai à leur position de départ (article SW 6.1). Lorsque tous les nageurs ont pris leur position de départ, le starter doit donner l'ordre " Take your marks ". Lorsque tous les nageurs sont immobiles, le
starter doit donner le signal de départ.

SW 4.3

Aux Jeux Olympiques, aux Championnats du Monde et dans les autres épreuves de la FINA, l'ordre "Take your marks" doit être donné en anglais et le départ doit être assuré par des haut - parleurs, montés sur chacun des plots de départ.

SW 4.4

Tout nageur partant avant le signal de départ sera disqualifié. Si le signal de départ est émis avant que la disqualification ne soit déclarée, la course continuera et le nageur ou les nageurs seront disqualifiés à la fin de la course. Si la disqualification est déclarée avant le signal de départ, le signal ne doit pas être donné, mais les nageurs restant doivent être rappelés, et le starter redonne le départ. Le Juge-arbitre reprend la procédure de départ à partir du long coup de sifflet (le second pour le dos) conformément à l'article SW 2.1.5.

 

Découvrez notre sélection de livres et de ebooks téléchargeables dès maintenant

livre ebooks books triathlon natation