Détecter le surentraînement n'est pas chose aisée, parce qu'un sportif impute d'abord la baisse de son niveau de performances à un manque d'entraînement, rarement au surentraînement. Le véritable aveu arrive souvent trop tard. A défaut de prévenir, vous serez obligé de guérir. La cause du surentraînement n'est pas facile à déterminer.

Quelques conseils peuvent toutefois vous y aider :

La tenue d'un journal de bord :

Dans ce journal de bord, vous consignez jour après jour le détail précis de votre entraînement : la durée, la distance, l'intensité, les sensations (facile, éprouvant, l'évolution de la récupération, la fréquence cardiaque matinale, le poids corporel, l'humeur et éventuellement d'autres observations. Dans le cas de l'apparition de symptômes de surentraînement, on peut alors consulter le journal de bord, pour trouver le moment oit le surentraînement est apparu et en rechercher les causes.

Compléter un questionnaire :

- En complétant ce questionnaire chaque jour, vous limiterez les risques de surentraînement,

questionnaire surentraînement        
Date      
  Excellent Moyen Mauvais
Alimentation 1 2 3
Social 1 2 3
Entraînement 1 2 3
Conditions météo 1 2 3
Sommeil 1 2 3
Stress 1 2 3
Pouls matinal 1 2 3
Santé 1 2 3
Total      
  • Chaque jour, vous indiquez un score pour chaque rubrique avant d'effectuer la somme.

  • Le total varie donc entre 7 et 21.

  • Représentez ce total journalier sous forme graphique.

  • Toute élévation de la courbe indique un risque de surentraînement.


musculation specifique triathletes ebookAlimentation :

1 = Vous avez un excellent appétit.
2 = Votre appétit laisse à désirer.
3 = Vous n'avez pas d'appétit ou vous suivez un régime strict.

Social :

1 =- Vos relations sociales sont parfaites (école, partenaire, travail).
2 = Vos contacts sociaux posent quelques problèmes.
3 = Vous avez des problèmes relationnels.

Entraînement :

1 = L'entraînement se déroule parfaitement.
2 = L'entraînement pose quelques problèmes.
3 = L'entraînement paraît trop lourd, la récupération se fait mal.

Conditions

1 = Conditions parfaites pour s'entraîner.

météo :

2 Les conditions pour l'entraînement ne sont pas idéales.
3 Les conditions rendent l'entraînement désagréable.

Sommeil :

1 = Votre sommeil est excellent.
2 = Votre sommeil est légèrement perturbé.
3 = Vous dormez mal, vous êtes fatigué au réveil.

Stress :

1 = Vous êtes détendu, décontracté.
2 = Vous vous sentez légèrement stressé.
3 = Vous êtes stressé, irritable, vous vous emportez facilement.

Pouls matinal

1 Votre fréquence cardiaque est normale.
2 = Votre fréquence cardiaque est supérieure de 10 % à la moyenne.
3 = Votre fréquence cardiaque est supérieure de 20 % à la moyenne.

Santé :

1 = Vous êtes en parfaite santé
2 = Votre état de santé n'est pas optimal
3 = Mauvaises sensations, maladie (évitez de vous entraîner)

courbe de surentrainement

Conseil de prévention

  • Prenez un jour de repos ou de récupération relative en cas de sensation de fatigue.

  • Veillez à vous accorder un repos nocturne suffisant.

  • Tenez compte d'une diminution de votre tolérance à l'effort, durant des périodes de stress, dans le cas de conditions météorologiques exceptionnelles. etc.

  • Veillez à absorber une quantité suffisante de sucres durant et après les entraînements intensifs et les compétitions.

  • Veillez toujours à vous hydrater en suffisance durant et après les entraînements et compétitions.

  • Prévoyez un jour d'entraînement calme et un jour de récupération (relative) après un jour d'entraînement intensif.

  • Complétez chaque jour votre journal de bord et/ou votre questionnaire.

  • Réduisez progressivement les entraînements en prévision d'une compétition importante.

  • Variez vos entraînements.

  • Soyez attentif à tous les symptômes du surentraînement.

 

Découvrez notre sélection de livres et de ebooks téléchargeables dès maintenant

livre ebooks books triathlon natation