crawlLe niveau final des performances athlétiques n'est pas seulement déterminé par votre entraînement, mais également par une série facteurs.

L'accompagnement médical

Un suivi médical minimum s'impose à tout à un chacun, car les entraînements mettent l'organisme à rude épreuve. Même si le sportif est en parfaite santé, consulter le médecin traitant reste primordiale.

L'examen sanguin

Un contrôle régulier du sang permet de constater d'éventuelles carences ou de voir s'il a lieu de corriger les entraînements. Plusieurs paramètres sanguins peuvent exercer une influence directe ou indirecte sur les performances.

Le taux de globules rouges

Les globules rouges assurent le transport de l'oxygène dans l'organisme. Un taux élevé favorise le triathlète. Le taux de globules rouges diminue souvent à l'issue d'une période d'entraînements intensifs ou de compétitions et il remonte après une période de repos. Une baisse doit inciter à réduire l'entraînement.

L'hémoglobine

Cette protéine se lie à l'oxygène. Un taux d'hémoglobine élevé est intéressant pour un triathlète, clans la mesure où il favorise le transport de l'oxygène.

L'hématocrite

Il s'agit du volume occupé par les globules rouges, dans un volume donné de sang. Un hématocrite élevé indique une haute capacité de transport d'oxygène.

La créatine kinase

La créatine kinase est une enzyme libérée clans le sang lors de lésions musculaires. Des entraînements trop intensifs ou une récupération insuffisante entre les entraînements et/ou les compétitions peuvent provoquer une élévation du taux de créatine kinase. Un taux élevé est l'indication absolue qu'il Faut réduire l'intensité de l'entraînement.

L'urée

L'urée est une substance provenant de la dégradation des protéines. Chez ]es sportifs, un taux d'urée trop élevé peut indiquer une hydratation insuffisante, durant et après les entraînements.

La testostérone

La testostérone est une hormone anabolisante. Elle augmente la masse musculaire. Une baisse du taux de testostérone peut indiquer que l'organisme ne supporte plus l'entraînement. Une réduction qualitative et quantitative de la charge d'entraînement est recommandée.

Le cortisol

Le cortisol est une hormone à effet catabolisant (destructif). Une augmentation du taux de cortisol indique que l'organisme supporte mal l'entraînement. Le rapport entre le cortisol et la testostérone est très important, dans la mesure où une baisse du taux de testostérone accompagnée d'une hausse du taux de cortisol traduit une récupération insuffisante par l'organisme.

La vitamine B 12 et l'acide folique

La vitamine B12 et l'acide folique participent à la formation des protéines et des globules rouges.

La ferritine

La ferritine est une protéine permettant le stockage du fer dans l'organisme. Le fer est indispensable à la formation des globules rouges et de l'hémoglobine. Une carence en fer fait chuter le taux d'hémoglobine et le volume de globules rouges.

Le magnésium

Le magnésium joue un rôle prépondérant dans le métabolisme énergétique.il favorise également la décontraction musculaire. Une carence en magnésium se manifeste par des contractions musculaires (crampes) et une Faiblesse musculaire.

Découvrez notre sélection de livres et de ebooks téléchargeables dès maintenant

livre ebooks books triathlon natation